Hommage à Jean GERMAIN

Jean GERMAIN et Michel LOREILLE - ALFA MONZA 1933

Impossible de parler du Grand Prix de Tours sans évoquer Jean GERMAIN.

En 1991, je rencontrai Jean ROYER, Maire de TOURS pour lui soumettre le projet de fêter le 70ème anniversaire de la Commémoration du Grand Prix de Tours en 1993. Après ce succès, je signalais que j’envisageai une deuxième édition pour la commémoration des 80 ans.

En 2002, je rencontre le nouveau Maire Jean GERMAIN pour lui faire part de notre projet : « Il trouve celui-ci innovant, et est prêt à nous aider ». Toutefois deux conditions, que cette commémoration se déroule en plein centre ville et soit gratuite pour le public « Aujourd’hui, les centres villes sont tristes et les villes n’ont plus d’évènements intra-muros ».

J’ai tout particulièrement apprécié l’Homme pour son soutien lors du procès conséquence de l’accident de l’année 2005. Jean Germain considérant, qu’il ne s’agissait pas d’une carence de notre part, ce qui amena notre relaxe à l’issue du procès au lendemain de l’édition 2006.

A chaque édition, nous avions le plaisir de le compter parmi nous, souvent au côté de son ami Claude DELAUNAY décédé en août dernier (Tourangeau, grand collectionneur d’automobiles anciennes, passionné de la marque Tourangelle ROLLAND PILAIN et, fin gourmet, tout le monde se rappelle à TOURS de la fameuse pâtisserie POIRAULT).

Jean GERMAIN aimait le GRAND PRIX de TOURS, conscient que ce Grand Prix de 1923 faisait partie de notre histoire locale, de notre patrimoine, et un magnifique outil de communication pour accueillir les collectionneurs étrangers dans la Vallée de la Loire.

L’année passée malgré sa défaite aux élections municipales, il est venu nous voir et nous souhaiter bonne chance pour l’avenir.

Michel LOREILLE


Publié le avril 10, 2015


Sponsors

Retrouvez tous les sponsors du Grand Prix de Tours.